About Us

Ruth et Marcel racontent leur histoire.

Il était une fois une Néo-Zélandaise qui rencontra un Québécois au bord de l'eau. Ils tombèrent en amour.

Pendant quelques années, ils voyagèrent beaucoup entre la Nouvelle-Zélande et le Québec pour être ensemble. Un jour, la Néo-Zélandaise fit du Québec sa terre d'adoption. Elle s'y plaisait, mais elle s'ennuyait de la mer. Un beau printemps, elle demanda à son Québécois : « Emmène-moi à la mer ». Voulant pour elle ce qu'il y avait de mieux, le Québécois l'emmena à Terre-Neuve. Ils retombèrent en amour, avec Terre-Neuve.

Pendant quelques mois, ils voyagèrent beaucoup entre Terre-Neuve et le Québec pour passer du temps ensemble sur le Caillou1. Ils ne tardèrent pas à vouloir un pied-à-tere en leur terre d'adoption et firent l'achat d'une maison au bord de l'eau. Une boucle venait de se boucler.

Ils aimeraient un jour s'établir là-bas, pour pouvoir suivre les traces d'orignaux dans la neige en hiver, les baleines sur la mer en été et les Terre-Neuviens au bistro le reste du temps. Ce jour-là, la Néo-Zélandaise devenue Néo-Canadienne sera Néo-Terre-Neuvienne, et le Québécois sera, sera, eh bien, Québéco-Terre-Neuvien.

Dans l'intervalle, ils sont heureux d'offrir leur maison aux gens qui ont en commun avec eux un intérêt pour les voyages et l'aventure et qui n'ont pas peur de tomber en amour.


1On appelle souvent Terre-Neuve « the Rock » parce que l'endroit est pour le moins rocailleux.